Le groupe de travail

Jeunesse et sports du Tarn

En réunissant des professionnels du Tarn, impliqués dans des fédérations, associations, communes, communautés de communes, la DDCSPP a voulu  créer un groupe de travail qui s'est donné pour mission de rendre plus lisible des éléments de règlementation notamment par la réalisation de documents d'information et/ou de fiches ressources sur des thèmes très divers à destination des accueils de loisirs.

Jean-Marc GUIBAUD

Jean-Marc GUIBAUD

Conseiller D'Education Populaire et de Jeunesse DDCSPP 81 Pôle Cohésion sociale Service Politiques territoriales et éducatives

Hélene LAFARGUE

Hélene LAFARGUE

Animatrice départementale des Francas du Tarn

Stéphanie PRADELLES

Stéphanie PRADELLES

Directrice du centre de loisirs de Lavaur et référente CAF pour la mairie de Lavaur

Thomas BOUZID

Thomas BOUZID

Directeur des Actions aux Publics de la ville de St Sulpice

Katia ARNOLD

Katia ARNOLD

Directrice des centres de loisirs du Séquestre et de Salies. Association Espace Jeunesse

Virginie GIMENO

Virginie GIMENO

Directrice adjointe au centres de loisirs de Brens Association Récréabrens.

Gaétan MASSOUTIE

Gaétan MASSOUTIE

Directeur-coordonnateur du service Enfance Communauté de Communes Centre Tarn

Virginie BERTRAND

Virginie BERTRAND

Directrice au centres de loisirs de Labruguière Association Elan.

Actualité de l'animation

La posture Vigipirate est active en ACM

Automne-hiver 2020 – Printemps 2021 

– la sécurisation des bâtiments dans lesquels se déroulent les accueils collectifs de mineurs et de leurs points d’accès (voir fiches animation81) 


– la mise en œuvre des bonnes pratiques de prévention figurant dans le Guide à destination des organisateurs, des directeurs et des animateurs en charge d’accueils collectifs de mineurs à caractère éducatif.

Les dispositifs à jour, protocole, Foire Au Questions (FAQ), fiche thématiques ... vous trouverez les informations au jour le jour sur le site internet education.gouv.fr 

La Foire Au Questions (FAQ) des accueil de loisirs 

restauration scolaire 

Le Premier ministre a adapté le 14 janvier, la stratégie d’aménagement des mesures sanitaires tenant compte de la situation épidémique liée à la covid-19 et notamment de l’apparition de nouveaux variants de ce virus. Le protocole sanitaire applicable aux accueils sans hébergement aujourd’hui en vigueur sera renforcé pour limiter les brassages entre mineurs notamment durant les temps de restauration. Il convient sur ce point de se référer à la fiche actualisée "Repères pour l’organisation de la restauration en contexte Covid".

Le protocole sanitaire sera adapté en cohérence avec les mesures applicables aux écoles et établissements scolaires.

Sur le temps scolaire 

Depuis le 11 mai 2020, les écoles et établissements scolaires ont progressivement rouvert dans le cadre de protocoles sanitaires arrêtés par les autorités sanitaires. Le protocole applicable au moment de la rentrée scolaire 2020 / 2021 s’appuyait notamment sur l’avis rendu par le Haut conseil de la santé publique (HCSP) le 7 juillet 2020. Le présent protocole intègre les évolutions rendues nécessaires par l’évolution de la circulation du virus constatée en fevrier 2021. Il s’applique à compter du 8 février 2021. Il repose sur les avis du HCSP.

 les ACCEM : protocoles sanitaires

Pour les questions concernant la reprise de certaines activités sportives dont la baignade en piscine, se référer au guide édité par le ministère des sports pour

Le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire tel que modifié par le décret n° 2020-1582 du 14 décembre 2020 fixe pour cette période les modalités d’ouverture des accueils collectifs de mineurs (ACM).

Les accueils de loisirs périscolaires pourront être organisés, y compris le mercredi, sur tout le territoire et accueillir les mineurs dans le respect des prescriptions émises par les autorités sanitaires et Le protocole sanitaire validé le 12 février 2021 applicable à ces structures qui sera renforcé, et harmonisé avec celui recommandé sur le temps scolaire :  

• port d’un masque "grand public filtration supérieure à 90%" obligatoire dans les ACM,
• le brassage entre mineurs de groupes différents doit être limité
• la distanciation physique d’au moins 2 mètres doit être respectée lorsqu’elle est matériellement possible, dans les espaces clos. Elle ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre mineurs d’un même groupe, y compris pour les activités sportives. Elle doit être maintenue, dans tous les cas, entre les élèves de groupes différents.
• l’aération des locaux doit être faite au minimum toutes les 2 heures, d’une durée d’au moins 15 minutes à chaque fois, Une aération de quelques minutes doit également avoir lieu toutes les heures ;
• le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels doivent être renforcées.

Les déplacements des responsables légaux et des mineurs en provenance de ou vers les lieux d'accueils (accueils de loisirs périscolaires et extrascolaires, accueils de jeunes et accueils de scoutisme sans hébergement), restent autorisés après 18 heures sous réserve de remplir l'attestation de déplacement dérogatoire.

la Djepva a complété ce protocole par une foire aux questions 

Gestion des cas possibleS et des cas contacts

Directeurs d'école, de centre de loisirs  : des fiches détaillées précisent les procédures à suivre dans les cas de suspicion ou de confirmation de cas covid-19 dans une école,

Que faire en cas de COVID-19 positif ?

Dans le cadre de l'accueil un test est positif parmi les enfants ou un membre du personnel.

 

Le directeur de l'ACCEM doit contacter l'ARS qui déterminera les mesures à prendre. ARS :  0800 301 301  ou ARS-OC-DD81-GESTION-ALERTE@ars.sante.fr     

Dans un deuxième temps  la DDCSPP doit être contactée pour être informée des consignes de l'ARS : jean-marc.guibaud@tarn.gouv.fr / 06 26 01 44 47

Il appartient au préfet, en lien avec les autorités de santé (ARS) et les responsables de l’ACM, de déterminer, au regard de la situation sanitaire au sein de l’accueil, des mesures nécessaires à la préservation de la santé des mineurs et permettant de limiter la circulation du virus.

Qu'est ce qu'un cas contact ?

Tenir à jour le registre des présences tant dans les groupes d'enfants que dans les réunions de travail avec les professionnels (réunion d'équipe, groupe de travail avec les élus...) 

COnseil

Un cas contact est une personne :  (critères CPAM)

 

- Ayant partagé le même lieu de vie que le cas confirmé ou probable (selon le médecin)

- Ayant eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (Ex. conversation, repas, flirt, accolades, embrassades). En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risque;

- Ayant prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins ;

- Ayant partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant au moins 15 minutes avec un cas, ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement ;

 

Preconisation de l'ARS pour les cas contact ?

Si une personne a été en contact avec une personne malade du COVID-19.

 

Après avoir  été informée par les équipes de l’Assurance Maladie (CPAM) du  contact avec une personne testée positive au virus, la personne cas contact doit  


• S’isoler (7 jours)   •  surveiller sa santé   • Se faire tester (si besoin) 

Vous pouvez suivre les recommandations de l'ARS en suivant ce guide.

(attention c'est dorénavant 7 jours d'isolement) 

 

Si cas contact, quand faire le test ?

Envoyez vos annonces par mail sur : tarnpeda@gmail.com

"La question n’est pas tant de savoir quelle terre nous allons laisser à nos enfants mais plutôt quels enfants nous allons laisser à la terre "

Pierre Rabhi

Pour qui ?

Ces documents, informations, trucs et astuces sont pour tous les acteurs œuvrant dans l’animation socioculturelle, socio-sportive ou  socio-éducative.

De la réglementation aux conseils pour :

• Coordonnateurs
• Directeurs
• Animateurs
• Éducateurs sportifs
• Médiateurs
• Agents de développement  local ou social

Pourquoi ?

Les professionnels participant à ce groupe de travail mettent en commun leurs compétences, leurs savoirs et leurs expériences afin de proposer des documents reprenant la réglementation.

Ces outils sont créés dans une démarche de partage et d'information.

groupe pédagogique

Animation81

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now